Lettres d’information

Lettre d’information n°5

Paris, le 25 janvier 2021

Chers amis de DME,

Alors que la nouvelle année est déjà bien entamée, nous voulons vous redire que, malgré les soucis actuels, nous espérons retrouver bientôt la sérénité. Bien qu’il nous soit impossible de reprendre dans l’immédiat nos activités habituelles, nos projets persistent.

1 – Rappel de 2020

En mai 2020 est paru RAME 2, le deuxième numéro de la Revue de l’art macabre européen du Moyen Âge à nos jours « La Danse macabre des origines à 1520 – Première partie : les origines ». Cette revue est éditée par l’Association sous format numérique exclusivement et est envoyée gratuitement à tous les membres de DME.

L’année 2020 a vu également la parution de trois bulletins (n°65, 66 et 67), contenant à la fois des études de fond et des informations sur l’actualité de l’art macabre. Cette année fut donc riche malgré l’annulation du voyage prévu dans l’Ain et de la visite du cimetière du Père-Lachaise à Paris. Il faut espérer que ces événements pourront être inscrits au calendrier 2021.


2-  Annonce des activités en 2021 :

  • Un nouveau bulletin – n° 68 – est en cours de rédaction. Nous souhaitons vous
    l’envoyer au début du mois de mars. Notre dernière assemblée n’ayant pas pu avoir
    lieu, peut-être avez-vous des nouvelles « macabres » à communiquer ? Merci de nous
    envoyer les annonces, découvertes et éventuellement les études de fond qui
    pourraient prendre place dans notre bulletin.

  • Congrès de Bucarest :
    Le XIXe congrès des Danses macabres d’Europe devait se tenir à la faculté des Lettres
    de l’Université de Bucarest, du 20 au 23 mai 2021. À cause des difficultés actuelles et
    des mesures sanitaires qui pèsent sur nos deux pays, il nous a paru impossible de
    réaliser ce projet aux dates prévues. Deux possibilités s’offraient à nous : organiser la
    rencontre on-line, à distance, ou remettre le colloque à l’automne. C’est cette seconde
    proposition qui a été votée à l’unanimité. Les dates du 9-12 septembre 2021 ont
    été suggérées et adoptées après avoir consulté le doyen de l’université de Bucarest,
    ainsi que nos collègues Cristina Bogdan, vice-doyenne, et Silvia Marin. Ces nouvelles
    dates doivent nous permettre de bénéficier des salles au sein de la faculté et de toute
    l’aide administrative nécessaire.
    Les textes des communications ont été rassemblés afin de poursuivre la confection
    des Actes de ce congrès.

Le Bureau de DME


Lettre d’information n°4

Paris, le 24 avril 2020

Chers amis de DME,


Cette lettre d’information vous parvient dans des circonstances particulières dues au Covid 19. Notre fréquentation des Danses macabres nous permet de penser que cette irruption virale est de très mauvais goût et qu’il convient de lui résister avec détermination.
Comme vous l’aurez anticipé, à cause du confinement qui nous est imposé, nous serons privés des promenades et excursions qui nous auraient permis de nous retrouver dans les semaines à venir.
La visite du cimetière du Père Lachaise prévue le 28 avril est supprimée. À défaut de suivre Thierry Le Roi et André Chabot et d’entendre leurs savants commentaires, vous pouvez écouter André sur ARTE « André Chabot au Père Lachaise » :

https://www.arte.tv/fr/videos/086962-055-A/les-cimetieres-sont-ils-des-musees-comme-les-autres/

ou https://www.andrechabot.com/a-la-une/

Le voyage dans l’Ain qui devait nous permettre de découvrir les environs de Bourg-en- Bresse les 27-29 juin est lui aussi annulé. Nous espérons pouvoir reprendre ce projet dans quelques mois.
Ce message est aussi l’occasion de vous inviter à vous projeter dans un avenir que nous espérons plus serein. Vous recevrez le prochain bulletin des DME (n° 66) comme prévu à la fin du mois de juin. Vous recevrez également, par voie électronique, le n° 2 de la Revue de l’Art Macabre Européen (RAME) consacré aux « origines de la Danse macabre », au tout début du mois de mai, avec beaucoup de retard par rapport aux prévisions, mais le temps a été mis à profit car la revue fait plus de 400 pages.

En espérant que cette lettre vous trouvera tous épargnés par le virus, nous vous assurons de toute notre amitié et de nos vœux sincères pour surmonter ce temps de confinement. Prenez bien soin de vous et de ceux qui vous sont chers.

Le Bureau de DME

Lettre d’information n°3

Paris, le 4 décembre 2019


Chers amis de DME,


Notre dernière réunion DME du 23 novembre 2019 a été riche en informations. Plusieurs ouvrages publiés par les membres de DME ont été présentés. Afin que vous puissiez vous les procurer aisément en cette période de fête, nous vous communiquons les renseignements suivants :

Marc Labouret, Elisabeth Chat, Jean-Louis Dauphin, L’art macabre dans l’Yonne, N° spécial de L’écho de Joigny, 2019, 120 p. (ISBN 9791-095 078 098)

L’ouvrage a été publié le 18 novembre 2019 par l’Association Culturelle et d’Etudes de Joigny (ACEJ) et par l’association des amis du Vieux Villeneuve (AVV). Il est en vente auprès de ces deux associations et dans les librairies proches (prix 20 euros). Le département de l’Yonne est le plus riche en France en art macabre et en particulier en représentations de cadavres au XVIe siècle. L’Yonne possède par ailleurs le plus grand nombre de Rencontres des trois morts et des trois vifs et trois monuments macabres exceptionnels : la Danse macabre de la
Ferté-Loupière bien connue, mais aussi la chapelle des Ferrand à Joigny et la Belle-croix de Neuvy-Sautour. Le livre, richement illustré, fait le point sur toutes les oeuvres macabres du département.

Prix : 20 € port compris jusqu’au 31 décembre 2019.
Pour se le procurer : ACEJ, 6 place du général Valet, 89300 JOIGNY ou par courriel, à l’une des adresses suivantes : alterego21@wanadoo.fr ; elisabeth.chat@gmail.com Autre adresse : AVV : 7 faubourg Saint-Laurent, 89500 VILLENEUVE-SUR-YONNE, avv89@free.fr dauphindemarsangy@gmail.com

André Chabot, Sculpter l’éternité , Bègles : L’esprit du Temps, 2019, 264 p. (ISBN 978-2-84795-452-4)

André Chabot, photographe, promeneur nécropolitain, ethnographe des cimetières, nous convie à un voyage dans le temps – l’âge d’or des champs de repos – et dans l’espace – quelque trente-deux pays et cent cinquante nécropoles parmi les plus belles du monde. Toutes les écoles sculpturales se sont donné rendez-vous dans ces musées en plein air où les marbres et les bronzes semblent prêts à reprendre vie après nous avoir raconté silencieusement les bonheurs d’autrefois, les désespoirs inconsolables, les délires mystiques et les amours éternelles.
André Chabot, en compagnie de son épouse et complice, Anne Fuard, parcourt les cimetières du monde entier, y ramenant des
photographies, à l’esthétique en noir et blanc, qui alimentent ses albums thématiques.

La notoriété d’André lui a valu, le mois dernier, les honneurs des ors de la république : il a été invité à l’Académie des Beaux-Arts pour y parler, dans une salle comble (et comblée), avec humour des cimetières du monde, avec facétie de ses sculptures et installations funéraires. Il y a aussi défendu, avec le sérieux du militant, un plaidoyer convaincant pour la pérennité de la pratique des pierres tombales.

Pour se procurer le livre (prix 35 €) : commander auprès des Éditions des soixante, sur : https://www.editionsdes60.com/fr/livres/363-sculpter-l-eternite-9782847954524.html?search_query=sculpter&results=1

Antoine Philippe, L’art macabre en France, escapades photographiques, édité par l’auteur, 2019, 233 p.

L’auteur est photographe, lui-aussi, mais un photographe de la couleur, et ce livre présente de magnifiques photos de l’art macabre en Bourgogne (département de l’Yonne), dans l’Est et le Nord-Ouest de la France. Les photos résultent de visites de monuments faites en France entre 2008 et 2019. Sont ici présentées les Danses macabres peintes ou sculptées ainsi que d’autres représentations macabres (Apocalypse, Triomphe de la mort, Ankou…). Les ouvrages Itinéraires des Danses macabres (1996) d’Hélène et Bertrand Utzinger, Vifs nous sommes… Morts nous serons (2001) du Groupe de Recherches sur la Peinture Murale, ainsi que les contacts noués avec les membres de l’association Danses macabres d’Europe ont été les fils conducteurs qui ont guidé l’auteur tout au long de ce parcours, révèle l’auteur dans sa préface. Les Amis du Vieux Villeneuve-sur-Yonne qui ont organisé l’exposition L’art macabre dans l’Yonne en 2018 lui ont permis de découvrir plusieurs sites, ce qui explique la place importante accordée à ce département dans cet ouvrage. Mais le parcours patrimonial est largement complété par des visites dans la partie nord de l’hexagone, de Saint-Riquier à Kermaria, de Brianny à Ennezat et à La Chaise-Dieu, et même au-delà, jusqu’à Avrieux.

Antoine est l’auteur des marque-pages qui se sont arrachés sur le stand de vente des livres lors de notre congrès parisien de mars dernier.

Didier Jugan, Légendes des morts reconnaissants : texte (tome 1), édité par l’auteur, coll. Les albums noirs, 2019, 100 p.

Ce livre est une refonte d’un livre de 160 pages (1ère publication en 2014) et en constitue la 1ère partie (100 pages). Une 2ème partie (100 pages) devrait sortir en 2020.

Cette version a été revisitée avec pour objectif d’y insérer plus d’images et de textes à partir de nouvelles découvertes. Il s’agit d’un concentré d’images et de textes sur des exempla cisterciens du XIIe siècle qui ont été illustrés sur différents supports (enluminures, sculpture) à partir du XVe siècle. L’iconographie met en scène les représentations du Purgatoire, les devoirs des chrétiens du Moyen Âge et du début des Temps modernes vis-à-vis des pauvres âmes en attente du Paradis.

Eléments pour se procurer le livre : 32 € + 10 € de port. Possibilité de portage à domicile gratuit sur Rennes et Paris. S’adresser à : didier.jugan@wanadoo.fr

L’association Danses macabres d’Europe vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël et vous adresse tous ses vœux pour la nouvelle année.

Le Bureau de DME


Lettre d’information n°2

Paris, le 11 novembre 2019


Chers amis de DME,


Nous vous rappelons que la prochaine séance de rencontre des membres de l’association aura lieu le 23
novembre à l’adresse habituelle : Maison de la vie associative et citoyenne, 54 rue Jean-Baptiste Pigalle, 75009 Paris (métro Pigalle ou Saint-Georges) à partir de 10h30. Pour assister à la séance de travail, il vous reste encore la possibilité de vous inscrire à l’adresse mail de l’association, asso.dme@orange.fr ou
auprès de notre présidente Ilona Hans-Collas au 06 01 95 81 37.
Au cours de cette rencontre nous entendrons les exposés suivants (il n’est pas trop tard si vous souhaitez présenter un sujet) :

  • Antoine Philippe : Escapades photographiques en France. Présentation de l’ouvrage ;
  • Johnatan Marin : Mourir pour guérir. De la mort et autres démons dans les Danses macabres ;
  • Didier Jugan : La charité saint Martin au service des Danses macabres ;
  • Ilona Hans-Collas : Les représentations de la mort dans les livres de dévotion de Puget de La Serre (XVIIe siècle) ;
  • Cécile Coutin : Découvertes en République tchèque (Prague, Slavonice, Vyssi Brod) ;
  • Kristiane Lemé-Hébuterne : Pierres tombales et scènes macabres en peinture murale, en Suède et dans le Sud-Est de la France ;
  • Joël Raskin : Peinture d’une chapelle funéraire à Paris ; livres.

Nous pourrons comme d’habitude partager le déjeuner dans le restaurant voisin de notre lieu de réunion, Le Sans-Souci. Il vous suffira de confirmer votre présence à ce repas au début de notre rencontre à 10h30.

Le Bulletin spécial congrès est presque terminé. Il vous sera envoyé dans quelques jours.


Amitiés à tous
Le Bureau de DME


Lettre d’information n°1

Paris, le 29 août 2019

Chers amis de DME,

Nous reprenons contact avec vous par cette première lettre d’information qui sera notre nouveau moyen de communication. Rassurez-vous, les bulletins de liaison habituels continueront à vous être envoyés régulièrement. Depuis le congrès des Danses macabres d’Europe qui s’est tenu à Paris du 18 au 23 mars 2019 l’activité de notre association ne s’est pas ralentie. Nous sommes heureux de vous informer de l’arrivée parmi nous de plusieurs nouveaux membres. Cette première lettre d’information nous permet de vous annoncer nos projets sans attendre notre prochain bulletin de liaison.

– La prochaine séance de rencontre des membres de l’association aura lieu le 23 novembre à l’adresse habituelle : Maison de la vie associative et citoyenne, 54 rue Jean-Baptiste Pigalle, 75009 Paris (métro Pigalle ou Saint-Georges) à partir de 10h30. La date vous sera confirmée en fonction de la disponibilité de la salle. Merci de vous inscrire auprès de notre présidente : ilona.hans-collas@laposte.net – 06 01 95 81 37.

– Visite de la collection Rothschild le 26 septembre 2019 :

Paris, musée des Arts décoratifs : visite découverte d’une partie de la collection d’art macabre de la baronne Henri de Rothschild. Les pièces seront présentées par Sophie Motsch, Attachée de conservation au département XVIIe -XVIIIe siècles, Musée des Arts décoratifs et membre de DME.

Rendez-vous jeudi 26 septembre dans l’entrée principale du musée des Arts décoratifs au 107 rue de Rivoli à 10h45, la présentation d’une partie de la collection macabre de la baronne de Rothschild aura lieu de 11h à 12h30. Merci de respecter l’heure du rendez-vous car il ne sera pas possible aux retardataires de nous rejoindre.

Au regard de la typologie des œuvres et de leur sécurité, le groupe ne doit pas excéder 10 personnes, si les personnes intéressées sont plus nombreuses, un second groupe pourra faire la visite dans l’après-midi. Inscription à la visite le plus rapidement possible et avant le 16 septembre. Merci de vous inscrire auprès de notre présidente : ilona.hans-collas@laposte.net – 06 01 95 81 37. L’accès à une partie de cette collection est exceptionnel car elle est habituellement conservée en réserve. Apportez vos loupes car les objets sont très petits.

– Un bulletin spécial congrès est en cours de rédaction. Il sera diffusé en octobre.

– Le bulletin de liaison régulier (numéro 63) concernant la vie de notre association sera prêt en novembre.

– Le n°2 de la Revue de l’Art Macabre Européen (RAME), consacré aux « Danses macabres des origines jusqu’à 1520. 1ère partie » sortira fin décembre-début janvier.

– Cotisations : rappel

Merci à ceux qui ne seraient pas à jour de leur cotisation de renvoyer leur adhésion directement auprès de notre trésorière Nadine Legendre ; DME., N. Legendre, BP 30024, 143 rue de Montamets 78630 Orgeval (Cf. le formulaire joint pour les retardataires et pour les membres de DME qui accepteraient de faire de la publicité auprès de nouveaux adhérents éventuels).

Actes du congrès :

La vente des actes est satisfaisante. Il reste quelques volumes. Vous pouvez en commander en vous adressant à notre présidente, Ilona Hans-Collas : ilona.hans-collas@laposte.net.

Bonne fin d’été à tous.

Le Bureau de DME