Lundi 23 Octobre 2017
 
 
En France En Europe Prémices Corollaires Autres Aspects Publications L'Association
UROPE
 
 ÷ Allemagne
 ÷ Autriche
 ÷ Benelux
 ÷ Scandinavie et Angleterre
 ÷ Suisse
 ÷ Italie et Espagne
 ÷ Autres Pays
 ÷ Album Photos
UTRES AYS...
Hrastovlje, en Slovénie

Cette agglomération de la partie slovène de l’Istrie possède une église au vocable de la Trinité, datant du XIIe – XIIIe siècles tout à fait intéressante à visiter. L’intérieur est d’une grande richesse picturale, il n’y a pas un pouce qui ne soit peint. Cet ensemble de peintures a été achevé le 13 juillet 1490 par Jean de Kastav.
Il y a onze couples précédés d’un récitant qui est un squelette assis dans une cathèdre en pierre, à ses pieds sont entrecroisées une pelle et une houe disposées à côté d’un cercueil puis viennent les processionnaires.
Les vivants sont joliment peints, habillés de costumes assez riches et hauts en couleur. Les onze morts sont des squelettes vrais. Le bassin est plus que schématique, tous un peu prognathes, dépourvus de linceul
Illustration : le début de la Danse macabre, à droite

Beram, en Croatie

Cette localité se trouve dans la partie croate de l’Istrie, la petite église Sainte-Marie recèle de nombreuses peintures murales du XVe siècle dont une Danse macabre réalisée en 1474, elle est malheureusement très abîmée et plusieurs personnages sont à peine discernables. Ils sont dix, accompagnés de onze morts dont deux sonnent de la trompette.
Ces peintures ont été réalisées par Yvan et Vincent originaires de Kastav. Les vivants ont dû être habillés de riches costumes, les morts sont squelettiques et peu dansants. On observe chez eux un certain prognathisme et un bassin étonnant qui ressemble à deux gros genoux. La silhouette et l’attitude de ces squelettes évoquent les peintures de Clusone.

Illustration : le milieu de la procession

 

separe
 
       
Visiteurs : 722297 © Association des Danses Macabres d'Europe - 2009 - Mis à jour le : 04 - 07 - 2017